EXPOSITION Daniel DESPOTHUIS

La dépêche du midi le 3 Novembre 2017 

Entretien radio oxygène écouter

EXPOSITION Melissa TRESSE - Joan PRIEGO GARCIA

La dépêche décembre 2016

La gazette Ariégeoise 25 Novembre 2016

la dépêche 24 novembre

Exposition Geordy ZODIDAT ALEXIS

la  Dépêche le 14 Octobre 2016

Exposition Anne Cécile SURGA

l'interview de Suzanne Ketfi d'Oxygène Fm en cliquant sur ce lien:

https://www.dropbox.com/s/ocda…/Art%20%2B%20sept%202016.mp3…

Article du 09 septembre 2016/ La Dépêche

Entre réel et imaginaire, l'espace des arts des Carmes poursuit son bout de chemin dans l'univers de l'art contemporain. Pour célébrer comme se doit cette rentrée culturelle et artistique, le président Daniel Despothuis a invité Anne-Cécile Surga,...
ladepeche.fr

 

L'art  Catalan ouvert sur le monde

Concert Antacantado la Dépêche

Concert la Lingua del Si

Duo Escales la Dépêche

les élèves du conservatoire de Pamiers dans la Dépêche

Les élèves découvrent Balaguer (la Dépêche)

Exposition Jiménez Balaguer

Exposition Rudolph BERTHOUX (la dépêche)

La dépêche durant la trêve hivernale

Exposition Felip Costes

La Dépêche

Conférence sur l'art contemporain

Exposition Jérémie VAN ROMPU et Alexandre RAM

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
Le Petit Journal
Le Petit Journal

Exposition Gérard_Henri Garcia

La Dépêche du Midi
La Dépêche du Midi

Exposition Michèle Duchêne et Manuel Martinez

La  Gazette Ariegeoise
La Gazette Ariegeoise
Ariège News
Ariège News
La Dépêche du Midi
La Dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La Dépêche du Midi
La Dépêche du Midi
Le Petit Journal
Le Petit Journal

Exposition Abiba BAGUIGUI et Carmina SANTAMARIA

La Dépêche du Midi
La Dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La dépêche du Midi

Rencontre Daniel DESPOTHUIS

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi

Week-end BILBAO

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi

Exposition O.J. VINCENT et KARL

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
Le Petit Journal
Le Petit Journal
La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
Ariège News
Ariège News
La Dépêche du Midi
La Dépêche du Midi

Spectacles de Carmen SAMAYOA & Gabriel JORDAN

La dépêche du midi
La dépêche du midi

Exposition Labaronne

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La Dépêche du Midi
La Dépêche du Midi
la Dépêche du Midi
la Dépêche du Midi

Exposition Laurent JIMENEZ-BALAGUER

Ariège News
Ariège News
La dépêche du Midi
La dépêche du Midi

Exposition Tristan Rà

Le Petit Journal
Le Petit Journal
La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La Dépêche du Midi
La Dépêche du Midi
La Gazette Ariégeoise
La Gazette Ariégeoise

Week-end à Marseille

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi

Exposition Leah BOSQUET & Daniel ALDA

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La dépêche du Midi

Exposition collective de décembre 2013

La Dêpéche du Midi
La Dêpéche du Midi

Travaux à l' Espace des Arts

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi

Exposition Jeanne GOSSELIN & Marie José MALEVILLE

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La Gazette Ariégeoise
La Gazette Ariégeoise

Visite du SESSAD

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi

Exposition Louis BLANC & Alain VAISSIERE

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi

Exposition Daniel DESPOTHUIS

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi

Exposition Janek NITKIEWICZ

La Dépêche du Midi

Janek Nitkiewicz expose à la galerie d'art contemporain de Pamiers jusqu'au 29 septembre

© midinews 2014

«La trace qui advient est ma demeure aux souvenirs colorés de mon enfance» Janek Nitkiewicz est entré dans le monde de la peinture en suivant un parcours fait de rencontres, de silences, de méditations.


Ce psychanalyste, aujourd’hui à la retraite, s’exprime dans l’art de la calligraphie chinoise. L’artiste a découvert l’écriture avant de développer l’expression du geste parfait. Il se définit comme un artiste qui est en recherche de l’autre, au travers de ses rencontres qui lui apportent et lui donnent son savoir.


«Il faut saisir l’opportunité dans l’immédiat, savoir regarder, mais aussi savoir écouter que se soit le tumulte de la vie, ou ses silences. Calligraphier et peintre sont toujours un travail de deuil»

Mes plus sûrs amis que sont mes pinceaux, mon papier et mon encre . D’une voix très douce, posée, Janek parle de ses origines polonaises. Il a toujours privilégié la rencontre avec l’autre pour se situer dans la progression de son propre univers, pour assimiler la langue française dont il est amoureux. Dans l’art de la peinture et de la calligraphie, il se perfectionne aux côtés de Kitty Sabatier qui lui apprend à remettre en cause tout se qu’il sait pour entrer dans le geste.


Plus tard il a la chance de rencontrer une petite femme chinoise, qui a fui la révolution culturelle en se réfugiant en France, Madame Lao. De tous ses voyages, au Tibet, en Chine, à Katmandou, c’est au hasard de croisements avec d’autres personnes qu’il a continué à progresser sur son chemin artistique et humain. C’est ainsi qu’il partage sa retraite avec 14 de ses amis. Toujours se besoin de partager, d’aller vers l’autre, de donner pour recevoir, de ressentir et de partager.

L’art est en nous. Il y a 6 ans, Janek Nitkiewicz participe à sa première exposition, à Albi. Il reçoit 3 prix pour cette première participation: pourtant aujourd’hui à Pamiers, c’est la première fois qu’il expose dans une galerie, cependant il a déjà présenté des œuvres à la médiathèque de Pamiers.


«Une œuvre est une demeure aux souvenirs, on meurt en permanence, il faut savoir accepter de ne pas savoir, car le vécu nous remet toujours en question»


De ses rencontres avec les grands maîtres de la calligraphie il a appris la définition de la peinture traditionnelle chinoise: «Le Tch’an». Le souffle, le trait!

Le Tch’an comporte 7 nivaux, dont il faut apprendre à maîtriser la technique.


Janek Nitkiewicz explique «la liberté est issue de la rigueur, car on ne se remet pas en question, seul le vécu nous remet en question. Dans le geste parfait, d’un seul et unique mouvement, l’inattendue de la beauté interne m’enivre. On ne peut tricher avec le trait, la pratique du Tch’an ne pardonne aucune erreur!


Lorsque l’on est devant sa feuille de papier de murier et pas de riz contrairement aux idées reçues, le pinceau glisse et étale l’encre de Chine sans aucune reprise, sans retouche. Pour cela il faut, d’abord, intérioriser l’objet, le paysage. Devenir le négatif de ce que l’on veut réaliser ; ensuite, le projeter devant soi, pour arriver à la perfection. Peintre s’est accepter d’être délogé de sa tranquillité».


Janek Nitkiewicz ne peint qu’à l’encre de Chine et aux pigments naturels, pour lui, la reconnaissance véritable c’est le sourire heureux des Chinois qui découvrent, dans le travail d’un Occidental, leur propre culture.


En guise de conclusion, permettez-moi de vous narrer une anecdote vécue avec Janek Nitkiewicz, lors de notre rencontre. Un couple s’est arrêté sur le trottoir devant la vitrine de la galerie. La femme a fait une moue, qui n’a pas échappé au regard de Janek. Puis ils sont entrés, ont fait le tour de la galerie dans le silence feutré des salles.


Avant de sortir, ils sont venus saluer Janek Nitkiewicz en le remerciant pour son travail. La moue est devenue sourire timide et respectueux. Emu Janek Nitkiewicz leur a répondu que son grand bonheur était là, le plaisir qu’ils avaient eu dans cette découverte.


Comme il l’écrit «Au bout de mon pinceau s’est figée une perle de rosée»

 

AriègeNews

Exposition Adriàn SSEGURA

Pamiers (09) – Culture


La galerie des Carmes s'affiche plein cadre

Lors de la dernière inauguration, en présence d'Adrian Sségura, artiste peintre, Jean-Pierre Gillery, sous-préfet et Daniel Despothuis, attentifs et sensibles à la performance artistique./ Photo DDM L.P.


Balades oniriques, festival de couleurs où s'enchevêtrent les lignes de composition, les structures géométriques ont trouvé leur équilibre grâce à la galerie des Carmes. Un espace entièrement dédié à l'art contemporain, qui s'apprête à souffler sa troisième bougie sur les toiles. Cette expérience est un peu le fruit du hasard. Le pilote des lieux, Daniel Despothuis a été le premier en tant qu'artiste à afficher ses œuvres dans cet espace. Un point de départ réservé à la création artistique, où les tableaux, sculptures, photos, et parfois même les vidéos se succèdent au fil de l'année.

Des artistes de tout horizon


Devenue base incontournable des arts dans la cité appaméenne, la galerie dépasse aujourd'hui largement les frontières du département. Avec une exposition par mois, elle a réussi à trouver son rythme de croisière. Et ne se limitent pas à un seul type de création. Des affiches qui laissent exploser la lumière à ce qui ce fait de mieux en matière d'arts contemporains, tous y ont eu droit : Manu Martinez, Michelle Duchêne, Gerard H Garcia ou encore Olivier Vincent, Karl, György, ou Tristan Rà sont passés par la galerie de Pamiers. Laissant de la sorte leur empreinte, encore perceptible au public amateur d'arts, éternel voyageur au regard pétillant. «En matière d'arts, nous avons comblé un vide à Pamiers. Et le nombre de candidats aux expositions tout comme le public qui s'y presse les soirs de vernissage prouve combien cet espace manquait» pointe Daniel, prêt à encourager l'art à s'implanter, en Ariège. Plus encore sur une terre qui compte comme artistes, Joseph Espalioux, peintre de la lumière et professionnel inclassable.


L'espace des arts des Carmes garde aussi une vocation sociale, capable de créer une formidable aventure humaine, de tisser des liens mais aussi d'ouvrir de nouvelles portes. Aussi bien aux curieux, qu'aux professionnels ou aux véritables experts en la matière. Qui à n'en pas douter prennent du plaisir à explorer de nouveaux horizons dans la cité de Gabriel Fauré.


L.P.

La Dépêche du Midi

Adrian Ssegura en expo : culture espagnole et tradition chinoise


L'exposition d'Adrian Ssegura «Koï», est en ce moment même présentée à l'espace d'art des Carmes art contemporain de Pamiers. Des peintures empreintes d'énergie positive et de bonnes vibrations, un peu comme ces poissons, qui illustrent la plupart des tableaux, dont la légende chinoise signifie qu'ils sont les seuls à pouvoir remonter le fleuve jaune, avant de s'envoler vers le ciel puis se transformer en dragon. Tout un programme pour les amateurs de peinture qui pourront distinguer, à travers ces tableaux, un héritage de la culture artistique espagnole et de la tradition ancestrale chinoise et japonaise. Après son passage aux États-Unis, à San Fransico puis par la galerie Roja de Séville et l'Espace Suberviola de Bilbao, Adrian Ssegura, pour la première fois en France, affiche donc ses œuvres du 7 novembre au 6 décembre au 19, rue des Carmes à Pamiers. Tél. : 05 88 41 88 76.

La Dépêche du Midi

Trêve hivernale

La dépêche du Midi

Exposition José-Xavier POLET

La dépêche du Midi

© midinews 2015

Visiter l’exposition de cet artiste et plasticien Belge est un voyage dans l’interrogation permanente, au fil des regards que l’on pose sur la vingtaine de ses œuvres exposées à la galerie «Les Carmes arts contemporains» à Pamiers depuis vendredi 27 jusqu’au 28 mars prochain.
La ligne ! What is the Question?
Tout au long de nos pas, qui nous guident vers les travaux de l’artiste, ils nous invitent à nous interroger, au travers de ce que l’on voit, à trouver l’expression de la ligne, à l’interpréter, à chercher de la comprendre, dans son contexte, à réfléchir sur le sens de l’orientation que l’on peut lui donner, à moins que ce soit elle qui nous impose sa direction…
Tout cela au cœur de la couleur que l’on peut ressentir comme une expression presque naïve.
La ligne est, tout à la fois, verticale, mais pas rectitude, du moins pas celle que l’on veut nous imposer, seulement celle que nous-mêmes nous pouvons nous imposer à nous même.
Elle est aussi horizontale, mais forcément droite! De quel côté penche-t-elle? Et pourquoi?
Elle est diagonale, comme celle du fou? Comme une synthèse rapide de votre existence?
Elle est brisée, comme une vie, comme un espoir? Témoignage de nos environnements à des dates précises?
Elle s’effiloche, comme notre durée de vie au fils du temps? La vanité de nos comportements?
Elle monte vers le haut, pour mieux nous hisser nous-mêmes vers un monde meilleur?
Elle se courbe, reflet de notre servitude devant le monde de la finance? De notre laxisme quotidien?
La ligne, chez José-Xavier Polet, c’est un peu tout cela et beaucoup plus à la fois…
C’est la liberté de penser, de s’exprimer, de regarder et surtout de voir, d’apercevoir, de ressentir, de s’imprégner, de chercher à comprendre, d’interpréter, de sourire ou de pleurer.
Ce tableau, est-il l’expression d’un soupirail, celui d’une prison? Et quand je le regarde, de quel côté je suis? De l’extérieur, à la recherche de trouver le prisonnier, comme un voyeur qui oublie qu’il peut aussi être de l’autre côté du soupirail, à l’intérieur, regardant le vert du pâturage, qui s’étale au-delà des barreaux ! L’herbe est-elle vraiment plus verte ailleurs? 
Et celui-ci, inspiré des chars russes à Budapest, ces lignes, sur fond rouge rosé, sont-elles la représentation de la liberté écrasée dans le sang?
Ces parallèles alignées en verticales, sur un jaune clair de couleur vive, souvenir de Port-Saïd, quel sens de l’histoire retracent-elles sur fond de lumière intense du soleil de l’orient ?
Venez visiter cette exposition, vous ne pourrez pas en sortir sans vous avoir posé de questions. Devant les tableaux des lettres, sont-elles les témoignages d’un temps passé, avec derrière le mystère de l’enveloppe, le contenu d’un document qui est peut-être le message de l’amour?
Cet artisan, au sens le plus noble de ce terme, car il réalise lui-même ses œuvres, de la planche de bois jusqu’à la préparation du fond qui soutient sa création, nous bouscule et nous oblige à concevoir que l’art abstrait est plus qu’une expression que déchiffre l’œil!
Il nous donne à penser, il nous impose une réflexion personnelle au travers de l’utopie et de son interprétation.
Certaines personnes sont tentées de croire qu’un enfant de huit ans ferait la même chose… !
Si c’est le cas, il faut les encourager à transcrire sur la toile leur génie !

 

AriègeNews

 

La dépêche du Midi
La dépêche du Midi
La Dépêche du Midi
La Dépêche du Midi

Exposition Daniel DESPOTHUIS

La Dépêche du Midi
La Dépêche du Midi
Le petit journal
Le petit journal